Les intervenants


Conférence

« Système d’aide à la décision pour la conception et l’optimisation des stratégies de suivi de la qualité des eaux de surface basé sur une approche participative »

Sonja Behmel

Passionnée par les sciences de l’eau et la recherche appliquée, Sonja Behmel entame en 2005 un cursus universitaire en environnement et géographie. Le caractère avant-gardiste de son mémoire de maîtrise, qui porte sur le développement de stratégies et d’outils pour le suivi de la qualité de l’eau, l’amène à être recrutée par un acteur clé de la gestion de l’eau à Québec. Dans le cadre de son mandat à titre de chargée de projets en limnologie, elle mène d’importantes études scientifiques en collaboration avec la Ville de Québec et différentes institutions universitaires. Forte de ces expériences, madame Behmel fonde en 2013 sa compagnie, WaterShed Monitoring, afin de développer et commercialiser le premier logiciel-service conçu pour stocker et exploiter tous les types de données relatives à la qualité de l’eau. En parallèle, elle entreprend un doctorat pour pousser plus loin certains aspects technico-scientifiques de l’offre de sa jeune compagnie. Depuis, elle multiplie les prix et reconnaissances : lauréate au Concours québécois en entrepreneuriat 2015 niveau régional, finaliste au concours Bourse Créateurs d’entreprise 2015 de la Chambre de commerce, gagnante du Concours des entrepreneurs émergents C2 Montréal 2016 et championne provinciale Enactus Canada de l’entrepreneuriat étudiant 2016, pour n’en nommer que quelques-uns.


Conférence 

« La potabilité, première conscience de l’eau »

Normand Cazelais

Normand Cazelais est géographe de formation. Il est spécialiste en environnement retraité d’Hydro-Québec.  Dans le domaine du journalisme, il a collaboré à de nombreux médias écrits (ex. Perspectives, L’Actualité, Forces, Touring, La Presse) et électroniques (ex. Radio-Canada, TVA, Télé-Québec, CKAC). Conférencier recherché, il a, entre autres, tenu une chronique hebdomadaire sur le tourisme au Devoir de 1991 à 2006. Auteur de près de trente ouvrages, il s’est mérité plusieurs prix et distinctions; l’un de ses récents écrits, Vivre l’hiver au Québec, a gagné le Grand prix du Salon du Livre de Montréal en 2010. M. Cazelais est ambassadeur pour l’OBV Richelieu / Saint-Laurent (COVABAR) et assure depuis 2009 la direction générale du Réseau des organisations de bassin d’Amérique du Nord (ROBAN).


Conférence

« Des bases solides: une approche collaborative pour la mise en oeuvre de la protection des sources municipales »

Kyle Davis

Kyle Davis est responsable de la gestion des risques pour Wellington Source Water Protection, un partenariat entre 8 municipalités de Wellington County. Il réunit 7 municipalités de palier inférieur et le comté. Avant de se joindre à Wellington Source Water Protection, Kyle a travaillé 11 ans pour le Ministère de l’Environnement de l’Ontario (MEO) dans différents postes dont notamment en tant qu’agent en environnement et coordinateur de projets, où Kyle a été responsable de la mise en oeuvre de l’Environmental Protection Act et de l’Ontario Water Resources Act. Il a en particulier été chargé de l’inspection, la réduction, l’analyse et le nettoyage de sites contaminés, de sites d’enfouissement, de lieux de stockage des BPC, de sites d’entreposage temporaire des déchets, de sites commerciaux/industriels et d’installations municipales. Avant de travailler pour le MEO, Kyle a occupé le poste de consultant en environnement en Ontario, au Québec, en Alberta et aux Etats-Unis, période pendant laquelle il a oeuvré à la vérification de conformités, ainsi qu’à l’analyse et l’assainissement de sites contaminés.


Conférence

« Comment passer des études aux actions ? Le cas du bassin versant de la rivière Saint-Charles »

Mélanie Deslongchamps

Mélanie Deslongchamps est diplômée de l’Université Laval en gestion du développement touristique et poursuit présentement sa formation en développement durable. En 2000, madame Deslongchamps est engagée à titre d’agente de promotion et de développement pour diriger les projets de consolidation du site de conservation des Marais du Nord. Son leadership reconnu et ses excellentes capacités de gestionnaire l’amènent rapidement au poste de directrice générale de l’organisme en 2001. Sous sa gestion, l’APEL devient un acteur incontournable dans la région en ce qui concerne la gestion de l’eau, la protection de l’environnement et la préservation des milieux naturels.


Conférence

« Local Source Water Information Management System (LSWIMS) – Une aventure collaborative »

Martin Keller

Martin Keller a un background vaste et diversifié à travers ses vingt ans d’expérience dans le domaine de la gestion des ressources, des risques et des projets ainsi qu’en élaboration de politiques. Il collabore souvent avec la Grand River Conservation Authority en tant que manager des programmes de protection des sources dans lequel il supervise la mise en oeuvre de l’Ontario Clean Water Act pour la région de protection du lac Érié. Martin possède une maitrise en gestion des ressources de l’Université Lincoln (Nouvelle-Zélande), une maitrise en hydrologie/limnologie de l’Université de Zürich (Suisse) et un diplôme d’études universitaires supérieures en études de la gestion de l’Université McMaster à Hamilton en Ontario.

 


Conférence

« Défis de l’intégration de l’eau souterraine dans la planification territoriale »

Roxane Lavoie

Roxane Lavoie est professeure à l’École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional depuis 2015. Elle s’intéresse  aux outils d’aide à la décision territoriale. Le développement d’outils pour faciliter la prise en compte d’enjeux environnementaux complexes, en particulier ceux liés à l’eau, dans la planification territoriale constitue son principal champ d’intérêt. Elle détient un diplôme de baccalauréat en Études Internationales et environnement de l’Université Laval. Elle est également titulaire d’une maîtrise professionnelle en aménagement du territoire et développement régional, au cours de laquelle elle s’est particulièrement intéressée à l’aide à la décision territoriale. Elle a terminé un doctorat dans la même discipline, sous le thème « Stratégies pour faciliter l’intégration de l’eau souterraine dans la prise de décision en aménagement du territoire » sous la direction de Manuel Rodriguez en 2013. Elle a par la suite réalisé un stage postdoctoral au Massachussett’s Institute of Technology (MIT).  Roxane Lavoie a eu l’occasion de participer à plusieurs projets de recherche liés aux outils d’aide à la décision. Sa thèse de doctorat lui a permis de s’intéresser particulièrement aux enjeux liés à l’intégration de l’eau souterraine dans la planification territoriale, principalement dans le but de mieux protéger et conserver la ressource.


Conférence

« La gestion par bassin versant et l’aménagement du territoire, une conciliation parfois difficile : la situation de la région de Québec »

François Morneau

M. François Morneau détient un baccalauréat pluridisciplinaire en science de la terre et en écologie et une maitrise en géographie physique, spécialisée en écogéomorphologie, de l’Université Laval.  Après avoir oeuvré pendant plus d’une quinzaine d’années dans le domaine des évaluations environnementales de projets routiers, maritimes et aériens au ministère des Transports du Québec, il se joignait, en 2001, au ministère de la Sécurité publique à titre de spécialiste en gestion des risques naturels et de coordonnateur de l’expertise scientifique au sein de la Direction générale de la sécurité civile du Québec. Depuis juillet 2015, M. Morneau agit à titre de conseiller spécial et coordonnateur du plan d’action pour la protection des sources d’eau à la Communauté métropolitaine de Québec. Enfin, depuis 2002, M. Morneau est associé au consortium Ouranos, à titre de coordonnateur du programme environnement au sein de l’équipe Vulnérabilité, impacts et adaptation.

Conférence

« Retombées des connaissances récentes et les défis du Réseau québécois sur les eaux souterraines »

Alain Rouleau

Alain Rouleau est ingénieur géologue et professeur à l’Université du Québec à Chicoutimi. Il possède environ 40 ans d’expérience en hydrogéologie, ayant mené des activités d’enseignement, de recherche et de consultation au Québec, au Canada et dans plusieurs autres pays.   Ses principaux domaines d’expertise incluent l’hydrogéologie des milieux rocheux fracturés, l’hydrogéologie des exploitations minières, les interactions entre les contraintes mécaniques et les propriétés hydrauliques des formations rocheuses, la mise en valeur et la protection des eaux souterraines.    Il a été coordinateur de deux projets réalisés récemment dans le cadre du programme d’acquisition de connaissances sur les eaux souterraines du Québec (PACES), un au Saguenay-Lac-Saint-Jean et l’autre dans les régions de Charlevoix et de la Haute-Côte-Nord.


Conférence

« Comprendre les liens entre l’hydrologie, l’utilisation des sols, et la qualité de l’eau pour un développement plus durable dans les municipalités rurales »

Stephanie Shousha

Diplômée de l’université McGill avec un baccalauréat en biologie spécialisé en écologie aquatique, Stephanie a toujours été passionnée par l’eau. L’apprentissage de connaissances sur la dégradation des écosystèmes mais aussi ses experiences sur le terrain à La Barbade et au Québec, lui ont fait prendre conscience de son envie d’oeuvrer pour la protection des eaux, des rivières et des écosystèmes. Se laissant par la suite porter par son intérêt, elle termine actuellement ses études supérieures au sein du stimulant programme du master en gestion intégrée des ressources en eau de l’Université McGill. Ce programme a amélioré ses connaissances sur la gestion des bassins versants, sur les milieux humides et leur valeur écosystémique, sur la déforestation et les puits de carbone, et amélioré ses compétences sur la technique SIG (système d’information géographique). Durant le dernier semestre de ses études, supervisée par le professeur Jean-François Lapierre à l’Université de Montréal, Stephanie a fait des recherches sur l’interaction entre les eaux de surface et les eaux souterraines, et s’est intéressée à la contamination à travers l’étude de cas d’une municipalité en milieu rural au Québec.


Conférence

« Politiques publiques locales  partenariales pour la  sécurisation  et la préservation des ressources en eau potable : Exemple  de mise en  œuvre  de programmes  de protection des aires d’alimentation  des captages en Poitou- Charentes (France) »

Mohamed Taabni

Maître de conférences en Géographie, Université de Poitiers Docteur en géographie, habilité à diriger les recherches Membre et ancien directeur du laboratoire RURALES. Equipe d’Accueil doctoral. Thématiques de recherches : dynamiques environnementales et territoire Impacts du changement climatique et stratégie d’adaptation des territoires Gestion des ressources en eau. Espaces d’études: France, Maghreb. Projet en cours: Observatoire des politiques publiques locales d’atténuation et d’adaptation en Poitou Charentes (France).


Conférence de clôture

« Plans de gestion des risques de la ville de Guelph »

Peter Rider

Peter G. Rider, P. Geo (ville de Guelph) est un géoscientifique professionnel et un agent de la gestion des risques de la ville de Guelph. Peter détient une licence en sciences de la Terre de l’Université de Waterloo. Il possède trente ans d’experience en ce qui concerne l’approvisionnement en eaux souterraines, leur protection et leur surveillance, et a participé, en tant que témoin expert dans le domaine de l’hydrologie, à la Commission Municipale de l’Ontario. Son experience du secteur public inclus son poste de conseiller senior en eau potable au MOE’s Source Protection Programs Branch. Passant plus de 20 ans dans le domaine de la consultation environnementale, Peter a été impliqué dans plusieurs travaux de caractérisation de nappes souterraines d’échelle régionale, ainsi que dans plusieurs études de vulnérabilité à travers l’Ontario. L’expérience en conseil international de Peter s’appuie sur le développement d’une mise à jour du programme de protection des eaux souterraines pour la Barbade, ainsi que sur sa contribution à l’étude de protection des têtes de puits pour la major US Air Force basée au Japon.